Rechercher dans ce blog

lundi 10 février 2020

Déontologie (suite)

En complément de mon article sur notre philosophie de l'éducation canine, laissez moi vous parler d'Oryx et Païko.

* Oryx est un jeune berger australien d'un an. Adopté tout jeune par des Humains motivés, il a été inscrit assez tôt chez un éducateur canin annécien. Déçus, ses maîtres sont venus me voir il y a 2 semaines. J'ai tout de suite tiqué sur la démarche d'Oryx. Son Humain m'a confirmé une boiterie ayant mené à deux consultations vétérinaires avec anti-inflammatoires, soldées par un échec. Immédiatement après notre entretien, rv a été pris avec notre ostéopathe habituelle. Verdict : Oryx boitait de l'avant main car certaines de ses cervicales étaient bloquées. En cause, l'utilisation violente du collier étrangleur par son précédent éducateur canin! Plus fort encore, le même éducateur utilisait un collier électrique pour lui apprendre le rappel. Les maîtres, bien que ne cautionnant pas, lui ont fait confiance pour éduquer leur premier chien. Ils ont pensé que le 'professionnel' savait ce qu'il faisait. Résultat : un chien terrorisé qui refusait de sortir de la voiture ou de se laisser approcher par cet éducateur ou un inconnu. J'ai  repris toutes les bases avec eux et leur ai conseillé un traitement à base de fleurs de Bach, commencé très rapidement.
Aujourd'hui, après 2 séances collectives, Oryx arrive joyeusement au cours et change déjà de groupe puisque très à l'aise dans ses pattes.
Le même éducateur a l'an dernier tenté sans succès de vendre 20 séances  à Pims, chow-chow de 3 mois, avec l'argument qu'elle deviendrait très vite 'dangereuse et agressive' sans cela. Montant du forfait : 800€....
Je suis allée voir son site internet : j'y ai lu les mots 'psychologie, respect mutuel, éduquer' et je comprend que le néophyte s'y laisse prendre.

* Païko,jeune shiba-inu un peu timide comme souvent cette race, fait partie de la team 'université des chiens'. Il écoute à merveille, a pris confiance en lui grâce au travail de ses Humains, soutenu par des fleurs de Bach. La semaine dernière, sa maîtresse m'a contactée affolée : "Notre vétérinaire a utilisé la méthode coercitive sur notre chien aujourd'hui et sans notre permission ! Elle l a accueilli en salle d attente en tirant la laisse vers elle, le faisant tomber à ses pieds, en le chopant par la peau du cou et en le retournant sur le dos violemment en lui disant d'arrêter sa comédie. Je lui ai demandé de m expliquer en quoi un chien pouvait avoir confiance avec un accueil comme celui ci, elle m a dit qu il fallait qu il obéisse à tout le monde et pas qu'à nous et que ce n'est pas en le gavant de gâteaux, que ça marcherait et que vu comment il avait été difficile la fois précédente il fallait qu elle se fasse respecter"! 
Un seul mot me vient : 'la honte'! Je l'ai envoyé chez notre vétérinaire comportementaliste préférée pour reprendre les bases et lui redonner confiance.

A ces deux exemples précis, j'ajouterai ce golden qui après un an de cours sans succès chez une éducatrice débutante, se voit maintenant équipé d'un collier de rappel électrique parce que 'c'est génial avec ça, il obéit bien'.

Je suis très en colère car  les situations évoquées ci dessus relèvent de la maltraitance.   Éleveurs, vétérinaires, ou éducateurs canins, je pense qu'en vous adressant à ces professionnels, vous devriez pouvoir avoir confiance! Et nous en sommes encore bien loin...
N'hésitez jamais à leur dire 'NON', même s'ils s'en offusquent et dénoncez sans hésiter toutes ces pratiques violentes. Pour mémoire, les animaux sont légalement reconnus comme dotés de sensibilité par notre Code Civil.
en détail sur le site de la Fondation




Aucun commentaire: